Lettre à Raphaël Personnaz  pour Dans les forêts de Sibérie 

Une critique enthousiasmante pour un film et une interprétation qui le sont tout autant !

Le blog culturel et familial de Valerie Boas

Cher Raphaël Personnaz
On ne va pas se mentir, ça fait un moment que je vous ai dans le viseur. J’ai même déjà parlé de vous ici. Et ce, même si j’ai l’âge d’être sinon votre mère, du moins une sœur aîné née d’un précédent mariage. En effet, avec mon expérience de cinéphile aguerrie, il y a longtemps que je sais faire la différence entre un jeune comédien plutôt joli garçon et un acteur qui va au devant des difficultés, cherche, propose, jette ses tripes dans ses rôles sans oublier de garder un peu de d’autodérision et de modestie. Vous appartenez clairement à la deuxième catégorie.

Certes, votre physique avantageux vous a valu quelques morceaux de bravoure en début de carrière. De petits rôles dans des films plutôt sages et une publicité pour Lévis, tournée avec Léa Seydoux, qui est encore dans toutes les mémoires.

Mais je sentais bien…

Voir l’article original 494 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s